Notre club de races "British et Scottish" est reconnu par le LOOF.

 

 Le CaBRI, club de race du British et du Scottish

Mardi 25 Avril 2017

 

Menu Principal

Accueil

Archives du Club

Expositions (Réglement)

Expositions (Echelle des titres)

Expositions (Calendrier LOOF)

 

Races et Standards

British Shorthair

British Longhair

Scottish Fold

Highland Fold

Les Standards

 Glossaire félin

 Défauts & fautes

Dossiers élevage

Un chat de race

Etre éleveur

Pedigrees

 

Dossiers couleurs

Couleurs de bases

Les torties

Le gène blanc "W"

Le gène argent

Le gène roux

 

Dossiers santé

Groupes sanguins

La P.I.F

Génétique du chat

L'alimentation

Calendrier perpétuel

 

Paroles de chats

Astrologie du chat

Adopter un humain

Quelques maximes

Comment est-ce possible ?

Pourquoi pas un chat noir ?

Fables et Légendes : le Fold

 

Expositions, réglement

 

 Pourquoi pas un chat noir ?

Vénéré dans l'Antiquité, en particulier en Égypte, le chat paya cher par la suite l'adoration que lui vouaient les peuples anciens.

Bien avant nous, les Égyptiens adoraient le chat, au point qu'ils en ont fait l'enveloppe charnelle de Bastet, une de leur déesses préférées.

Une légende raconte comment les yeux du chat birman prirent la couleur bleu foncé de ceux de la déesse qui l'avait caressé.

A ce jour, l'image du félin reste encore intimement liée à cette riche civilisation.

Le félin vénéré par l'ancienne Égypte devint le compagnon attitré et malfaisant des sorcières de l'Europe médiévale. Pendant des siècles, considéré dangereux pour le corps et l'âme, il dû subir les pires tortures et horreurs, commises avec l'approbation de l'Église, surtout s'il avait la malchance d'être noir.

Dans toute l'Europe, les pauvres bêtes furent l'objet de nombreuses tortures. On leur coupait la queue pour éviter qu'ils deviennent sorciers.

Des chats torturés, brûlés, mutilés sous le regard tantôt joyeux, tantôt indifférent de la foule. Par peur du démon, l'homme a toujours fait du chat un objet de terreur, de haine. Dans son esprit, le chat noir est synonyme de sorcière.

Associé au démon dans les récits populaires, le chat noir était le compagnon favori des sorciers, ce qui n'arrangea pas sa réputation. On croyait que les sorcières et les sorciers avaient le pouvoir de se métamorphoser en chat noir et chaque année, à Mardi Gras, on craignait le sabbat des chats, grande assemblée diabolique présidée par le diable en personne.

On accusa aussi le chat d'être en relation avec le monde de l'invisible et d'absorber le mal dans sa fourrure noire avant de le retransmettre à ceux qu'il rencontre. Sans doute est-ce pour cela que, des siècles plus tard, l'animal passe encore pour un messager du malheur.

De nos jours encore, le fait de croiser un chat noir, qui plus est venant de votre côté gauche, est une superstition aussi indélébile que renverser du sel à table où passer sous une échelle.

Mais, comme beaucoup de superstitions sont contradictoires, le chat noir est aussi considéré comme un animal bénéfique dans bien des régions de France où l'on dit qu'il porte bonheur dans une maison. Et certains n'hésitent pas à affirmer qu'il tue beaucoup plus de souris que les autres chats. Si ce n'est pas une preuve !

Et pourtant, est-ce dû au fait de ses origines si mal connues ? Aucun animal domestique n'a engendré tant de superstitions que le chat. Beaucoup ont de nos jours disparus, mais certaines, comme la peur du chat noir, sont tenaces.

L'activité nocturne du chat, qui voit dans l'obscurité, renforce les doutes.

Exception faite dans le midi de la France où le chat noir portait bonheur. Il n'en inspirait pas moins au Provençaux la crainte de le rencontrer la nuit.

Cependant, il faut reconnaître qu'un chat noir peut aussi porter bonheur (demandez donc aux Suisses et en Loire-Atlantique)

Le chat prévoit le temps : un coup de patte sur le museau signifie que le vent va bientôt souffler, un derrière l'oreille, que la pluie ne tardera pas à tomber. Mais, malgré le rôle important que ce petit animal joue dans les traditions populaires, seul son aspect diabolique est retenu.

Le chat, animal familier, côtoyé au quotidien, reste pourtant un inconnu. Ses comportements étranges fascinent mais il nous échappe et garde là son mystère : ni domestique ni sauvage, il est les deux à la fois..

 

Partenaire(s)



 









 

Infos Club

Présentation du Club

Devenir membre

Statuts et réglement intérieur

Charte du CaBRI

Formulaires Téléchargeable

Textes Officiels

Archives du Club

Liens

 Presse et Médias

BritishandCo

Accueil BritishandCo

Eleveurs

Chatons

Chats Adultes

Mariages

 

Contact


Le CaBRi
Le Petit Mans
72600 SAOSNES
lecabri@gmail.com                     
Secrétariat :
02.43.34.06.71

lecabri@gmail.com

  

 

Publicité


 

 

 

© Copyright Le CaBRi 2003-2007

Le contenu de ce site est protégé par le droit de la propriété intellectuelle. 
Toute duplication des textes ou images de ce site sans autorisation est interdite.

Desgin by Samuel Marmoret Alias Ozem