Notre club de races "British et Scottish" est reconnu par le LOOF.

 

 Le CaBRI, club de race du British et du Scottish

Dimanche 20 Août 2017

 

Menu Principal

Accueil

Archives du Club

Expositions (Réglement)

Expositions (Echelle des titres)

Expositions (Calendrier LOOF)

 

Races et Standards

British Shorthair

British Longhair

Scottish Fold

Highland Fold

Les Standards

 Glossaire félin

 Défauts & fautes

Dossiers élevage

Un chat de race

Etre éleveur

Pedigrees

 

Dossiers couleurs

Couleurs de bases

Les torties

Le gène blanc "W"

Le gène argent

Le gène roux

 

Dossiers santé

Groupes sanguins

La P.I.F

Génétique du chat

L'alimentation

Calendrier perpétuel

 

Paroles de chats

Astrologie du chat

Adopter un humain

Quelques maximes

Comment est-ce possible ?

Pourquoi pas un chat noir ?

Fables et Légendes : le Fold

 

Expositions, réglement

 

 Les Standards (*) et les défauts et fautes éliminatoires chez le chat en exposition.

(*) Selon le Livre Officiel des Origines Félines - LOOF, mise à jour 2004.

Qu'est ce qu'un standard ?
Le standard est la description précise et complète de ce que doit être le chat parfait pour une race donnée. Sans avoir de chat sous les yeux, un bon standard doit permettre à celui qui le lit d’imaginer de manière très précise à quoi doit ressembler telle ou telle race.
Cette description idéale est composée d’une échelle de points où toutes les parties du chat, y compris la fourrure et la couleur, se voient attribuer des points et d’une partie rédigée, descriptive.
Les points permettent d’évaluer l’importance d’une qualité ou d’un défaut et de les relativiser. Le standard du Mau Egyptien, par exemple, prévoit 35 points pour la couleur et le dessin de la robe tandis que les mêmes critères appliqués au Norvégien ne retiendront que 5 points : on comprend d’emblée que la couleur chez le Mau Egyptien est beaucoup plus importante que chez le Norvégien.
Outre la description du chat parfait, le standard rappelle les défauts à éviter pour chaque race. Cette partie est un négatif de ce qui est recherché. Certains défauts sont spécifiques à la race décrite, d’autres sont communs à toutes les races : un manque de condition ou un mauvais caractère sont toujours pénalisés par le standard.

A quoi sert un standard ?
Pour tous ceux qui élèvent et sélectionnent des chats de race, le standard est la base de tout.
L’éleveur de chat doit tendre vers l’idéal décrit par le standard. Dans cette quête de la perfection, il faut énormément de persévérance. Le standard permet à l’éleveur de ne pas perdre son objectif de vue : c’est son guide.
La sélection des chats de races passe par les expositions félines. Les chats sont examinés par des juges dont la formation les qualifie pour qu’ils puissent déterminer le meilleur chat dans une race. Sur quels critères ? Ceux décrits par le standard. Le standard est le bréviaire du juge qui doit s’y rapporter constamment.

Qui rédige les standards ?
Tous ceux qui suivent la félinophilie savent que les races de chats évoluent et il n’y a plus guère de points communs entre les Siamois ou les Persans d’hier et ceux d’aujourd’hui. De plus, de nouvelles races et couleurs se créent régulièrement. Il faut donc des standards adaptés à ces nouveautés.
Dans le premier cas, celui de l’évolution des races, le standard existe déjà mais évolue. Les juges ont ici un rôle très important car c’est souvent de leur choix lors expositions que les éleveurs feront évoluer les races. Mais l’inverse est parfois vrai et la présentation d’un sujet remarquable peut influer sur l’ensemble de la race et tirer le standard dans une direction ou une autre. La révision d’un standard doit être le révélateur d’une évolution sensible et non d’une mode. Elle exige la réunion des juges, des membres des clubs de race et des éleveurs de la race concernée.
Lorsqu’une nouvelle race est créée, un premier standard est rédigé par les éleveurs qui fait ressortir  les caractéristiques recherchées. La nouvelle race est mise en observation jusqu’au moment où les caractères sont suffisamment fixés pour se reproduire avec régularité. Le standard est revu selon l’évolution de la race et jusqu’à sa stabilisation. Ce travail est réalisé collectivement par les éleveurs et les juges.

Le respect du standard : vers un chat parfait ?
Le standard est la pierre angulaire de l’élevage de sélection : il indique aux éleveurs la direction à suivre pour obtenir un chat conforme et donne aux juges les moyens d’exercer leur choix. Il ne faut pas oublier que le standard doit toujours aller dans l’intérêt de l’animal. Si élever et sélectionner un animal de race implique généralement de s’éloigner du modèle moyen façonné par la nature, les éleveurs et juges doivent rester attentifs au bien-être de l’animal dont ils ont la charge du devenir. Maintenir le type, c’est-à-dire l’ensemble des caractéristiques communs à une race et qui la distingue d’une autre, signifie refuser l’hypertype. L’hypertype, qui commence lorsqu’il y a souffrance ou inconfort pour l’animal, est une déviance du standard et doit être considéré comme une faute au même titre que le manque de type. Sélectionner, c’est aussi choisir les animaux les plus aptes dans leur caractère et leur santé à offrir le plus grand bonheur à ceux qui les aiment.

Défauts et fautes éliminatoires chez le chat en exposition

Chaque standard de race stipule les qualités et les défauts inhérents à la race qu’il décrit. Toutefois, il est des défauts graves communs à toutes les races qui sont éliminatoires car, au de-là du point de vue strictement esthétique, ils mettent en cause le bien-être des chats. Une exposition féline étant d’abord un concours de conformité au standard où des titres de champions récompensent les meilleurs chats, un juge se doit de sanctionner sévèrement tout animal susceptible de transmettre des défauts tant morphologiques que comportementaux invalidants pour sa descendance.
De même, lors d’une exposition, un chat doit être présenté sous son meilleur jour. Tout chat sale, en mauvaise santé ou agressif doit sortir de la compétition.
C’est une question de respect pour l’animal, pour le juge et pour tous les concurrents.

On peut considérer les défauts et fautes éliminatoires comme appartenant à 2 types :
1) les défauts morphologiques et comportementaux
2) les fautes liées à la condition et la présentation

1) les défauts morphologiques et comportementaux.
- toute déformation du squelette
- appendice xyphoïde ressorti et fixe
- déformation visible de la queue ou vertèbres soudées qui gênent la flexibilité de la queue, sauf si le standard l’autorise
- polydactylie (plus de 5 doigts à chaque patte avant et 4 à chaque patte arrière), sauf si le standard l’autorise
- Toute déformation, protrusion, dépression ou fissure de la boite crânienne
- face asymétrique, mâchoires de travers, déviation nasale
- prognathisme ou retrognathisme(décalage de la mâchoire) supérieur ou inférieur de plus de 2 mn
- denture incorrecte
- langue ressortie en permanence
- chat aveugle
- strabisme
- nanisme
- hernie ombilicale non opérée
- anomalie testiculaire (monorchidie ou cryptorchidie) au-delà de 10 mois
- chat agressif ou peureux interdisant sa manipulation

2) Les fautes liées à la condition et la présentation
- tout chat présentant des signes de mauvaise santé ou de blessure. En cas de litige, la décision finale revient au vétérinaire
- chatte gestante ou allaitante
- chat maigre ou obèse
- chat sale
- chat porteur de parasites externes
- chat dégriffé
- dents coupées chez un adulte
- chat maquillé sur lequel ont été utilisés des produits cosmétiques (teinture, décolorant, éclaircissant…)
- chat dopé auquel ont été administrés des tranquillisants ou des stimulants.

 

Voir le Standard du British Shorthair et du British Longhair

Voir le Standard du Scottish Fold

Voir le Standard du Highland Fold

 

Partenaire(s)



 









 

Infos Club

Présentation du Club

Devenir membre

Statuts et réglement intérieur

Charte du CaBRI

Formulaires Téléchargeable

Textes Officiels

Archives du Club

Liens

 Presse et Médias

BritishandCo

Accueil BritishandCo

Eleveurs

Chatons

Chats Adultes

Mariages

 

Contact


Le CaBRi
Le Petit Mans
72600 SAOSNES
lecabri@gmail.com                     
Secrétariat :
02.43.34.06.71

lecabri@gmail.com

  

 

Publicité


 

 

 

© Copyright Le CaBRi 2003-2007

Le contenu de ce site est protégé par le droit de la propriété intellectuelle. 
Toute duplication des textes ou images de ce site sans autorisation est interdite.

Desgin by Samuel Marmoret Alias Ozem